Solutions Pour DRAME POUR LA HÔTESSE

Au XIXe siècle il pouvait ainsi arriver qu'une maison de thé propose, en plus d'une mise à disposition de ses geishas pour un zashiki, les services nocturnes d'une roulure, elle aussi rattachée à le château 6 En période de crises, il n'était pas rare de regarder des geishas de moindre classe se prostituer 5 Cependant ça n'était pas dénué de conséquence, et bien fréquemment la ghesha ne pouvait espérer par la suite rallier une position honorable, après avoir cédé ouvertement à la traite.

Leurs kimonos n'étaient pas aussi ravissants que iceux des geishas. - Présentement, les geishas n'entrent plus dans les maisons de belle asiatique hôtesse sitôt leur enfance. C'est au milieu du XVIIIème siècle qu'une différence fut établie ; les hanamachis du centre agglomérations furent réservés aux geishas pendant que les yûjos durent se contenter des quartiers en périphérie de la agglomération. Dans le dialecte de Kyōto , les geishas sont dénommées geiko (芸妓, geiko ?la geisha foix

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *